Les lampes Tiffany restent un objet décoratif incontournable pour rehausser le style des salons ou encore les bureaux de travail. Elles offrent aux propriétaires du lieu une source de lumière colorée. De plus, les formes de l’objet ont tout pour séduire. Elles tiennent une place importante dans l’art décoratif américain depuis l’année 1900. Découvrez l’histoire et les modes de fabrication des lampes Tiffany.

Sommaire

Qui était Thomas Edison ?

Qui était Louis Comfort Tiffany ?

La rencontre Edison et Tiffany

La première lampe en vitrail

L’origine de l’ampoule électrique remonte dans les années 1879. L’un des premiers instigateurs de l’ampoule fut Joseph Swan. L’inventeur américain Thomas Edison s’était ensuite chargé d’améliorer les travaux de l’anglais. Nombreux sont les types d’ampoules apparues dans les années 1900. Pourtant, elles manquaient de design malgré leur côté pratique. Il faudrait attendre Louis Comfort Tiffany pour améliorer l’architecture des lampes. Il apportait d’ailleurs plusieurs techniques innovantes pour créer l’objet décoratif aux vitraux colorés.

Thomas Edison

Thomas Edison

Thomas Edison est un inventeur et un homme d’affaires américain né en 1847. Il est connu pour l’invention de l’ampoule à incandescence. Cependant, Thomas Edison était également le créateur de nombreux équipements technologiques qui ont marqué des siècles d’histoire.

Vous devez par exemple savoir qu’il était à l’origine de la création des téléscripteurs ainsi que le phonographe. Il a d’ailleurs laissé son empreinte dans l’industrie du cinéma et l’enregistrement de son.

En effet, il avait travaillé aux côtés de nombreux inventeurs et réalisateurs comme Jules Carpentier ou William Kennedy Laurie Dickson. Ce dernier a même contribué à créer avec Thomas Edison le phonographe.

Depuis ses 7 ans, Thomas Edison était passionné de livre de science. Il avait même eu son propre laboratoire de chimie à la maison en 1857 à l’âge de 10 ans. En 1862, il se fait former à l’alphabet morse par un chef de gare de port Huron.

Grâce à cette nouvelle compétence, il a pu intégrer Western Union Company en tant qu’assistant télégraphe au Canada. Après quelques années, il commençait à comprendre peu à peu le fonctionnement de la télégraphie. Sa première invention est même basée sur un appareil télégraphique capable de transmettre et recevoir en simultané un message.

Pour financer ses projets, le bricoleur avait sollicité l’aide de nombreux hommes d’affaires et politiciens du New Jersey. En 1874, il fonde sa propre entreprise du nom de Menlo Park. En tout, Thomas Alva Edison avait breveté près de 1000 inventions au cours de sa vie.

Louis Comfort Tiffany

Louis Comfort Tiffany

Louis Comfort Tiffany est à la fois un peintre et un verrier américain nés en 1848. L’artisan commence à s’intéresser au métier du verre en 1872. Pourtant, il réussit seulement à intégrer une compagnie de verrerie qu’à partir de l’année 1875.

Il travaillait d’ailleurs dans plusieurs industries du verre pendant près de 3 ans. En 1879, Louis Comfort Tiffany crée sa propre compagnie du nom de L. C. Tiffany & Associated Artists. Cependant, l’entreprise en question n’était pas spécialisée dans la fabrication de verre. En effet, il s’agissait d’une agence spécialisée dans la décoration d’intérieur.

En 1885, il créa une autre entreprise qui cette fois-ci est expérimentée dans la fabrication de vitraux. Pour rompre avec les méthodes de fabrication de verrerie traditionnelle, il entamait une révolution à l’origine de deux techniques. Il s’agit des verres opalins et Favrile. Ce dernier consistait à fabriquer les vitraux à la main.

Les changements opérés n’ont pas uniquement impacté sur les techniques de fabrication. Vous pouvez également observer sur les verres différentes couches de couleurs superposées. La technique Favrile utilisait même des morceaux de sels métalliques lors de la fusion des verres.

Louis Comfort Tiffany compte plusieurs œuvres à son actif. Il est possible de citer les vitraux de l’église church of the reincarnation sise à Long Island. Pour information, il a fallu près de 10 ans à l’artisan pour créer les luminaires de l’église. Louis Comfort Tiffany est aussi reconnu pour la réalisation de vases, bijoux…

La rencontre de Thomas Edison et Louis Comfort Tiffany

Thomas Edison et Louis Comfort Tiffany se sont rencontrés au Lyceum Theatre de Broadway en 1884. En fait, les deux inventeurs ont été choisis pour entamer des travaux de décoration auprès du théâtre. En effet, Edison était chargé de concevoir les ampoules.

De son côté, le travail de Louis Comfort Tiffany consistait à embellir les ampoules grâce à ses talents reconnus en verrerie. Ensuite, ils ont encore collaboré lors de la conception des lustres de la 22nd Street.

Après leur rencontre, Edison a inspiré Tiffany dans la création des lampes vitrail. Par ailleurs, il s’est lancé dans le dessein de luminaires. Ces dernières étaient composées de vitraux multicolores. Les matières de compositions des lampes sont des vitraux taillés et polis. Elles sont ensuite assemblées pour former l’élément design.

La première lampe Tiffany

Lampe Tiffany par Clara Driscoll

L'histoire des lampes avec un abat-jour en vitrail commence pour la première fois en 1895. Cependant, il ne s’agissait pas de Louis Comfort Tiffany qui a mis en lumière les fameuses lampes. En effet, une de ces employées du nom de Clara Driscoll s’en était chargé à sa place.

La jeune designer avait consacré près de 20 ans de sa vie à travailler pour Tiffany dans son entreprise. Elle était d’ailleurs considérée comme étant l’une des femmes les mieux payées de l’époque. Clara Driscoll a inventé les abat-jour aux multitudes de formes.

Les objets décoratifs sont sculptés à la main. Vous pouvez par exemple trouver des lampes en forme de papillon ou encore de branche. Les nombreux vitraux sont assemblés grâce à l’usage du cuivre. Ensuite, une soudure au plomb est chargée de fixer les bords des verres.