Meubles

Tout savoir sur les meubles

Connu comme objet ambulant à usage domestique, le mobilier a déjà existé depuis le commencement de l’histoire de l’homme, même si à l’époque, il est composé uniquement d’un rocher ou d’un tronc d’arbre. Il a évolué au fil du temps, tout comme ses principes de conception et les techniques utilisées. Néanmoins, l’objectif est unique, c’est d’avoir des meubles plus pratiques, esthétiques et originaux. De l’ère préhistorique à l’ère contemporaine, l’histoire des styles de mobilier est marquée d’étapes où la technologie a pris une part majeure pour aller toujours plus loin dans la création de meubles. Découvrez dans cette rubrique les évolutions des styles de mobilier et matériaux utilisés ainsi que les paramètres marquants de chaque époque.

Les meubles de l’ère néolithique

Dédiés constamment à offrir du confort à leurs utilisateurs, les meubles se présentent sous différentes formes. A l’époque néolithique, ils sont fabriqués en pierre, dû à la pénurie de bois dans les Orcades, dont leur vestige a été découvert dans un site archéologique datant de 3100 - 2500 avant JC au cœur de la ville de Skara Brae en Ecosse. Il y a des restes de commodes, lits, buffets, étagères ou encore coffre.

Les types d’ameublement de l’Antiquité

A l’époque antique, les mobiliers sont très variés. Ils se caractérisent par leurs aspects cartésiens et peu anguleux. Les égyptiens se spécialisent déjà dans le tournage et le cintrage pour la création de différents objets. À ce titre, les chaises et tabourets disposent des piètements en forme d’animaux, les lits, buffets ou tables peuvent être ornementés ou peints.

Parmi les styles de meubles de l’Antiquité, il y a le design grec ancien, apparu au IIe millénaire avant J.C., dont la fameuse chaise de Klismos. Il est caractérisé par la structure faite en bois tels que l’érable, l’if, le saule, le chêne, de métal ou encore en pierre et métal. Les pièces en bois sont assemblées avec des tenons, mortaises et chevilles. Elles sont habillées de l’ivoire, de l’écaille de tortue, de l’or, du verre ou d’autres matières précieuses pour avoir des objets riches et élégants. Très influencé par les designs de l’Egypte ancienne, ce style est défini au début par ses formes rectangulaires et peu organiques. Mais l’évolution a fait apparaitre aux 4e et 5e siècles, des allures moins carrées et plus courbées, marquant le propre style grec antique.

Les meubles romains (datés de -600 à 450 environ) adoptent, par ailleurs, les designs grecques quant à leurs aspects et étrusques pour l’intégration de technologie du bronze.

Les mobiliers médiévaux

Les meubles médiévaux sont les plus allégoriques de l’histoire. Ils apparaissent au moment où il y a de nombreux changements à tous les points de vue (art, architecture, politique…). Différents styles se font connaître à travers l’époque.

Les mobiliers du moyen Âge

Les types de meubles les plus classiques du Moyen-Âge sont les buffets, les tables, les chaises. Ils représentent un style très particulier, à la fois rustique et austère, reflétant la période médiévale. Ces mobiliers se caractérisent par ses structures en bois massif, sculptées pour les chaises, et les lits à baldaquin. Généralement, elles montrent des formes carrées ou rectangulaires avec très peu de lignes de courbures ou de cercles.

Le style de meuble d’art roman

La période romane est une époque intéressante, en matière de style mobilier. A ces moments-là, les meubles sont rarement fabriqués en bois apparent, mais ils ont repris en majorité les codes fondamentaux. Au début, les colonnes, voûtes et chapiteaux romains sont les principales œuvres d’art. Leur décoration se limite uniquement au gainage en cuir et toile peinte.

Pour renforcer les meubles, les pentures curvilinéaires faites en fer forgé, les tenons et mortaises entrent en jeu et deviennent au fur et à mesure leurs importants éléments d’ornementation.

Par ailleurs, les meubles romans privilégient l’esthétique que le confort domestique.

Le style de l’art gothique

Succédant l’art romane, l’art gothique a apporté des améliorations notables en matière d’ameublement. Les meubles à cette époque restent encore massifs, solides et austères. Ils sont généralement rectilinéaires, les courbures sont uniquement dédiées à certains types de sièges. Côté décoration, ces mobiliers sont habillés par des fines sculptures, qui leur accordent plus d’élégance, ce qui les rend inaccessibles à tout le monde. Ils sont réservés au maître de la maison ou aux invités de marque.

Les meubles du style Renaissance

La période de la Renaissance marque bel et bien une révolution dans les arts, les sciences et d’autres domaines. La conception des meubles est aussi touchée par ce changement depuis la Renaissance italienne du XIVe et du XVe siècle. Très différents de ce qu’on a vu au moyen-âge, les styles de cette époque empruntent certains codes de l’architecture antique tels que le fronton, l’entablement, la colonne, le pilastre, l’arcade,… Caractérisés par l’opulence, les motifs ornementaux sont très variés, souvent dorés en reprenant l’abondance de la décoration florale et végétale. Au XIVe siècle, la marqueterie a fait son irruption. Quant au garnissage, les surfaces dures en bois naturel des sièges sont rembourrées de feutre, gainées de cuir, de tissu fin ou de tapisserie, puis tendu par des sangles. Ces types de meubles visent surtout à valoriser les savoir-faire et compétences des artisans et ébénistes œuvrant dans ce domaine.

Les mobiliers courants de la Renaissance sont les coffres, les tables, les pendules, le dressoir ou encore le cabinet. Mais il y a également la chaise à haut dossier, la chaise à bras, la sedia dantesca ou fauteuil en X, la sedia savonarola ou fauteuil en tenailles…

Le style Jacobien

L’ère jacobin fut une étape de la Renaissance anglaise. En termes d’ameublement, quelques changements ont apparu dont la création d’un style peu ornementé et moins bruyant. Les profils de meubles sont rendus plus serrés et plus rectangulaires. Les formes en spirale des pieds des tables sont devenues plus droites et plus étroites, mais ils se terminent souvent par une boule. La plupart des ouvrages sont en chêne massif, et les plus luxueux du style sont agrémentés de nacre, d’écaille et d’os.

 Les mobiliers de style colonial

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un style de mobilier inventé durant la période coloniale. Les premiers meubles de l’époque remontent au XVIIe, intégrant les bois exotiques (acajou, bambou, courbaril, mahogany, palissandre, teck). Ils sont créés par les premiers immigrants aux Etats-Unis. Ces pièces sont généralement solides et bien emplies de décorations de gravures et de sculptures. Elles privilégient surtout le côté fonctionnel et confortable. Parmi les modèles de meubles de style colonial, il y a les lits à colonne, le fauteuil de planteur, la chaise safari, le fauteuil à bascule ou encore le buffet colonial. Mais le plus ancien est un coffre réalisé par Nicholas Disbrowe dans les années 1660.

Le style Classicisme

C’est le style qui correspond au royaume Louis XIV. L’empire absolu de Louis XIV (1661 - 1715) a touché également le domaine du mobilier, où le roi a déposé sa signature. Inspiré de l’antiquité, le style classicisme est l’une de ses caractéristiques. Il marque le début du style de mobilier français. Classiques, les meubles de style Louis XIV sont créés avec le chêne, bois massif ou parfait comme support pour les décors marquetés. Certains modèles plus simples adoptent le bois naturel ou le bois noirci. La marqueterie peut se présenter comme bois de placage, mais il y a également la marqueterie Boulle, d’écaille et de laiton. Afin de valoriser la conception des meubles, ceux-ci sont habillés des bronzes dorés et ciselés.

 Le style baroque

Originalité et design unique décrivent en quelques mots les meubles baroque. Ils sont fabriqués en bois massif avec une ornementation de sculptures ostentatoires. Originaire de Rome, mais qui s’est développé au XVIe siècle, cet idiome touche particulièrement la sculpture, la peinture, la musique, l’architecture et aussi l’ameublement. Il marque une certaine tension religieuse de l’époque, ce qui explique la présence de ce style dans plusieurs édifices religieux et palais royaux. Le meuble baroque est souvent un meuble richement décoré d'or et de sculptures.

Différents meubles marquent le style baroque. Ils sont conçus avec du chêne, du noyer, du châtaignier et de l’ébène. Certains types comme les armoires et les coffres sont ornés de panneaux de bois incrustés. Les mobiliers baroques sont facilement reconnaissables par leurs pieds et jambes légèrement courbés. Ils ont des apparences voluptueuses, volumes importants, et les sculptures colossales pour faire des effets dramatiques. Les fauteuils et les sièges sont rembourrés de matières naturelles et des mousses, puis couverts de tissu ou de cuir en laissant toujours apparaître le bois. Grâce à leurs détails riches et massifs, les mobiliers baroque offrent le luxe et l’élégance.

Les meubles de style Régence, Rococo et Rocaille

Au fil du temps, d’autres styles de meubles ont apparu, dont le style Régence, rococo et rocaille.

Le style Régence

Le style Régence est la période de transition, située entre les styles Louis XIV et Louis XV, de 1715 à 1730. Il est apparu à l’époque où les aristocrates proches de la cours sont en quête d’intimité et de raffinement. Les meubles régence sont fabriqués essentiellement avec des bois massifs et précieux comme le hêtre, le chêne, le noyer, le sapin, le peuplier, le poirier noirci ; des bois exotiques, africains et asiatiques importés par la compagnie des Indes. Comme ornementations, ils intègrent la marqueterie, le placage, la dorure à feuille ainsi que les bronzes dorés. Les motifs décoratifs sont composés des jeux de fond, des motifs humains, animaux, végétaux, exotiques et aussi les motifs géométriques de marqueterie Boulle.

Le style de mobilier rococo en Allemagne

Développé de 1715 en 1780, le rococo est un mouvement artistique européen du XVIIIe siècle, qui concerne différents domaines dont la musique, l’architecture, les arts décoratifs, la sculpture et la peinture. Adopté par les catholiques allemands, il s’installe avec enthousiasme dans les bâtisses religieuses et importantes, notamment les églises, les manoirs et les palais. Les meubles de ce style servaient à l’époque de symbole de la fortune du propriétaire. Ils se caractérisent par l’utilisation des bois peints avec une finition dorée, des teintes claires, des lignes de courbure et asymétriques rappelant les volutes des coquillages ou les feuillages, les motifs de fleurs ou de feuilles.

Le style Louis XV ou Rocaille

Vers la moitié du XVIIIe siècle, le style Louis XV ou rocaille fait son apparition. Il s’agit d’un modèle caractéristique de sièges, qui a influé par la suite tous les arts de son époque. Qualifié de dionysiaque, ce style marque une étape importante dans l’évolution de la technique de fabrication des sièges et un véritable ouvrage des ébénistes. Il consiste en la maîtrise parfaite des processus d’assemblage et de résistance du bois, qui offre la possibilité d’éliminer les entretoises qui semblent très lourdes pour les changer avec des structures plus légères. L’abondance des courbures et des motifs (coquillage, feuillages ou guirlandes), ce style puise une partie de son inspiration de la nature.se fait remarquer, ainsi que les pieds galbés. Les meubles rocaille sont réalisés avec des bois solides tels que le chêne, le hêtre, le noyer, le merisier, et l’acajou. Actuellement, des modèles de ce style se trouvent encore dans le château de Versailles. Dans notre magasin vous pourrez trouver une commode pas cher de style Louis XV, parmi notre large collection de meubles pour la chambre.

Le Néoclassicisme

Ce style est apparu lors de la découverte de Pompéi et Herculanum en 1748, qui a provoqué une nouvelle vague classique. Il est défini par la volonté d’un retour aux sources de l’art. Il imprime plusieurs styles décoratifs de la fin du XVIIIe siècle. Il y a le style de transition entre le rococo et le néoclassique ou le style Louis XVI (1774 à 1785), qui est plus sobre que le style Louis XV et minimise les dorures. Parmi les sièges emblématiques Louis XVI, on distingue les fauteuils à dossier de plan droit, à dossier en médaillon ou à dossier en montgolfière qui sont tous dotés de pieds cannelés. Il y a également la fameuse bergère, les tables, les guéridons, les armoires et commodes... Ces meubles se caractérisent par les lignes droites et géométriques.

Viennent par la suite le style Adam, le style étrusque et le style directoire. Le style étrusque est inspiré de l’art éponyme, qui met en valeur des couleurs fines, et marque le début de l’utilisation des bronzes. Quant au style directoire, il est défini par la forme de son mobilier, avec des éléments ornementaux inspirés de l’Égypte ancienne.

De 1804 à 1815, le style Empire est très en vogue et s’est développé sous le règne de Napoléon Ier. Elle se caractérise par une esthétique plus guerrière grâce aux motifs, et des allures plus simplifiées jusqu’à l’abstraction. Les matériaux utilisés sont le bronze et le bois.

Le style de l’Éclectisme

Le style éclectique associe différents motifs décoratifs inspirés à des meubles de styles différents. Il est apparu en occident vers 1850, dont les modèles les plus reconnus sont le Napoléon III ou le Second Empire.

Sous Napoléon III, les meubles à la mode sont le buffet, la vitrine, le guéridon, le mobilier de bureau (secrétaire)… Ce style a connu une grande réussite auprès de la bourgeoisie française entre 1860 et 1880. Pensé avec un goût du luxe et d’élégance, il privilégie l’opulence et la polychromie. L’abondance des éléments décoratifs est tout à fait remarquable, souvent même en relief et très raffinées.

Période moderne

À la fin de la seconde guerre mondiale, le style moderne a fait son entrée. Il est facilement reconnu par les types de matériaux utilisés, comme le plastique, le contreplaqué stratifié et la fibre de verre. Du côté des meubles, les différentes ornementations de l’époque antique disparaissent petit à petit comme la dorure, les sculptures sur bois, les tissus à motifs. Ils cèdent la place aux éléments décoratifs nouveaux et plus simples, notamment en métal.

Art nouveau

Né à la fin du XIXe siècle à Paris, le style Art Nouveau est fondé surtout sur la beauté des lignes courbes. Fortement impacté par les lithographies de l’artiste tchèque Alphonse Mucha, le mobilier de ce style utilise donc des lignes et courbes, comme ornementation graphique. Pour bénéficier des structures solides et minces, le fer et le bois font parties des matériaux en jeu. Ce style a fait revivre l’artisanat en mettant en valeur les travaux d’artiste et reprenant certaines techniques traditionnelles.

Le style Bauhaus

A partir du XXe siècle, les styles de meuble sont de plus en plus diversifiés. Cela peut être dû à la présence d’un plus large éventail de matériaux et l’évolution des techniques de fabrications. Rien que dans les trois premiers quarts du XXe siècle, il y a eu les styles Art déco, De Stijl, Bauhaus, Wiener Werkstatte et Vienne. Le style Bauhaus est un design moderniste, issu de L’école du Bauhaus, créée par Walter Gropius à Weimar (Allemagne) en 1919.

Le design Art déco

Né à Paris dans les années 1920, le style Art déco a apporté aux mobiliers de l’élégance, du glamour, de la fonctionnalité et surtout de la modernité. A la différence de l’art nouveau, il met en vogue davantage la symétrie et les lignes du style art déco. Cependant, il n’a pas su garder sa réputation longtemps.

0 articles

Vide