Fauteuils

Les fauteuils à travers tous les styles

Mis au jour vers le XVIIème siècle, un fauteuil est un type de mobilier qui a intégré notre quotidien depuis des siècles. Ayant succédé aux chaises à bras, cette variante de siège comprend de manière générale un piètement composé de quatre pieds, souvent consolidé avec une entretoise ; une assise d’une profondeur variant entre 50 et 55 cm ; d’un dossier ; et des accotoirs appelés communément « accoudoirs » ou « bras » qui peuvent être ajourés ou garnis, équipés ou non des manchettes. Cependant, les techniques de fabrication et le design ont évolué au fil des époques, ce qui explique l’apparition de différents modèles.

Les fauteuils Louis XIII (1610-1643)

Marqués par les influences du style italien et espagnol, les fauteuils Louis XVIII représentent des lignes droites et une apparence massive. Le dossier est plus haut, légèrement renversé vers l’arrière. Les accoudoirs sont droits et plats; dotés parfois des manchettes capitonnées. Le confort y est au rendez-vous grâce à l’utilisation des pelotes de crin couvertes de tissu, de cuir ou de tapisseries. Côté décoration, ce style bénéficie du piètement généralement en bois tourné, en colonne spiralée ou en chapelet, renforcé par une entretoise en H.

Les fauteuils Louis XIV (1661-1715)

Le fauteuil Louis XIV est caractérisé par un dossier moins haut et plus incliné vers l’arrière. Son piètement est sculpté, consolidé par une entretoise en forme de X. Son assise s’élargit et devient plus profond pour rehausser davantage le confort de l’occupant. L’accoudoir est plus ondulé, dépassant même la console qui le soutient. Le fauteuil Louis XIV dispose souvent des manchettes.

Les fauteuils Régence (1715-1723)

Le côté confort et élégance est fortement amélioré à cette époque. Le fauteuil de style Régence se montre plus raffiné dans la sculpture du bois. Les tissus sont moins chargés. Le dossier est plus bas et arrondi au sommet, mais l’alignement droit dans sa forme reste toujours présent. Plusieurs motifs font leur apparition dont la sculpture symétrique sur la traverse d’assise, souvent une coquille, les légères courbures des pieds. L’entretoise disparaît petit à petit.

Les fauteuils Louis XV (1723-1774)

Le fauteuil Louis XV se caractérise par son dossier léger et maniable. Il est facilement reconnaissable par son décor baroque, formé de fines sculptures composées de motifs de rocailles, de feuillages faisant de lui un type de mobilier décoratif d’un salon luxueux. Son dossier concave et ses accotoirs reculés accordent plus de confort. De nombreuses formes sont apparues à cette époque dont les bergères, marquises, cabriolets et duchesses. Des fines moulures et des sculptures asymétriques en forme de rocaille ou fleurs naturelles habillent les pieds et les traverses.

Les fauteuils baroques

Marquant l’image du luxe et de l’opulence, les fauteuils baroques sont les plus appréciés de tous les modèles. C’est un style intemporel, dont sa réputation est toujours de mise à l’époque actuelle. Fabriqué sur une structure en bois massif, magnifiée par des fines sculptures réalisées à la main, ce type de fauteuil est une véritable vedette en matière de décoration d’intérieur. Moins imposant et confortable grâce au rembourrage en produits naturels. Il possède habituellement des pieds et des jambes courbés pour apporter une touche d’élégance à votre foyer.

Les fauteuils Empire

Né au XVIIIème siècle, le fauteuil empire ou le fauteuil Napoléon Ier est un style de siège confortable et élégant, inspiré particulièrement des campagnes militaires. Il se démarque par son allure massive et imposante, ainsi que par ses riches décors à l’antique constitués de motifs de palmettes, couronnes de laurier, et nymphes. Ce type de mobilier regorge de dorure et de tissu coloré.

Les fauteuils Louis XVI (1774-1785)

Ayant parcouru des siècles grâce à son élégance et son style intemporel, le fauteuil Louis XVI est marqué par des lignes droites, et géométriques. Ses accoudoirs aux supports incurvés disposent des manchettes. Ce meuble est richement décoré avec des motifs inspirés de l’Antiquité (cannelures, denticules, feuilles d’acanthe, triglyphes, etc.), d’éléments végétaux (fleurs, feuillages, pommes de pin, etc.) et autres (rubans, perles, cordelettes, festons, etc.) finement travaillés.

0 articles

Vide